Venezuela : quatrième jour sans électricité

Il faut s’éclairer à la lueur des bougies. Pour 80% de la population vénézuélienne, privée d’électricité depuis quatre jours maintenant, le quotidien est bouleversé. Faute de lumière, un couvre-feu naturel s’est instauré, pour la plupart, à partir de 17 heures. Recharger son téléphone est devenu une mission. Certains habitants se regroupent autour d’une pharmacie de leur quartier, seul endroit avec du courant.”Chaque jour est un calvaire”Les commerces, les transports, les hôpitaux : tout est paralysé. Dans certaines villes, l’eau a également été coupée et il faut aller en chercher à la rivière. “Chaque jour est un calvaire”, témoigne un habitant. Le président Nicolás Maduro accuse les Américains de sabotage. Son opposant Juan Guaidó affirme lui que ces pannes sont dues à un manque d’investissements dans les infrastructures. Il souhaite que le Parlement décrète l’état d’urgence.Le JT

  • JT de 13h du lundi 11 mars 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Vienne : ils lancent une cagnotte pour sauver leur ferme

  • 2

    Automobile : la filière diesel en danger

  • 3

    Saint-Étienne : des salariés licenciés occupent leur imprimerie

  • 4

    Crash en Éthiopie : les questions sur le Boeing 737 se multiplient

  • 5

    Voyages en avion : quelles précautions prendre ?

  • 6

    Brexit : semaine décisive pour Theresa May

  • 7

    Irlande : un quotidien bientôt bouleversé par le Brexit ?

  • 8

    Hypermarchés : un modèle à bout de souffle ?

  • 9

    Vosges : quand le car remplace le train

  • 10

    SNCF : quelles sont les lignes menacées ?

  • 11

    Lait : le succès des circuits courts

  • 12

    Feuilleton “monts et merveilles” : en Inde, la plus haute plantation de thé au monde (1/5)

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *