Simone Veil, figure emblématique de la lutte des droits des femmes, est décédée

L’ancienne ministre de la Santé, Simone Veil, symbole de la lutte des droits des femmes, qui a porté la loi pour l’accès à l’IVG, est décédée ce vendredi 30 juin à l’âge de 89 ans.

Sommaire

  1. La loi Veil, votée contre vents et marées
  2. Les réactions des politiques suite au décès de Simone Veil

Ma mère est morte ce matin à son domicile. Elle allait avoir 90 ans le 13 juillet“, a annoncé à l’AFP l’avocat Jean Veil, fils de Simone Veil. C’est ainsi que nous avons appris la disparition de l’ancienne ministre de la Santé, rescapée des camps de concentration, et qui avait, en 1974, porté fermement la loi pour légaliser l’avortement et permis aux femmes de disposer pleinement de leur corps.La loi Veil, votée contre vents et marées
Le 29 novembre 1974, Simone Veil, alors ministre de la Santé, présentait à une Assemblée majoritairement masculine son projet de loi pour permettre aux femmes de recourir à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Pourtant, cela n’a pas été simple. L’ancienne ministre, qui n’a jamais flanché, a dû faire face à des intimidations et multiples injures. Finalement, après trois jours de débats tumultueux, la loi est adoptée. Dans un premier temps, l’avortement fut autorisé temporairement dès janvier 1975. La loi Veil est ensuite reconduite en 1979, puis définitivement légalisée le 1er janvier 1980 et remboursée par la Sécurité sociale 3 ans plus tard grâce à la loi Roudy.
A l’époque, 300 000 femmes se faisaient avorter illégalement. Une pratique risquée qui entraînait parfois des décès.Les réactions des politiques suite au décès de Simone VeilSuite à cette tragique nouvelle, le président Emmanuelle Macron n’a pas tardé à rendre hommage à cette figure emblématique du XXe siècle. “Très vives condoléances à la famille de Simone Veil. Puisse son exemple inspirer nos compatriotes, qui y trouveront le meilleur de la France.“, a-t-il indiqué. L’ancien président François Hollande a, lui, salué la mémoire de celle qui “a incarné la dignité, le courage et la droiture“. De son côté, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a tenu aussi à  honorer la mémoire de l’ancienne ministre. Dans un communiqué, elle déclare que “Simone Veil était une femme admirable tant personnellement que politiquement. (…) Politiquement, le combat qu’elle a mené pour le droit à l’IVG en ne lâchant jamais son objectif et en ne cédant pas un millimètre de terrain aux réactionnaires resteront une inspiration pour des générations entières. En tant que secrétaire d’état chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est avec une profonde émotion et un profond respect que je salue sa mémoire, et lui adresse la reconnaissance éternelle de la République française“. 212 000 avortements réalisés en France en 2016
Le nombre d’IVG a légèrement baissé en 2016, et ce, pour la troisième année consécutive. L’an dernier, 211 900 interruptions volontaires de grossesse ont été réalisées en France. Des IVG concernant en majorité des femmes âgées de 20 à 24 ans. 
En 2015, plus de 219 000 avortements avaient été dénombrés pour quelque 800.000 naissances. “Chaque année, on compte environ une IVG pour un peu moins de quatre naissances“, explique la Drees, précisant que leur nombre varie “d’un mois à l’autre” et qu’elles sont plus nombreuses les premiers mois de l’année.Click Here: Cheap Chiefs Rugby Jersey 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *