Pesticides dans le vin : pas de raison d’être alarmiste

Une nouvelle enquête sur les pesticides qui se retrouvent dans la chaîne alimentaire fait parler d’elle. Dans le vin cette fois. L’article paru dans la revue UFC-Que choisir révèle que l’ensemble des échantillons testés sont contaminés. Petit bémol: les doses retrouvées sont toujours très faibles, voire infinitésimales.

Sur les 92 vins testés par l'UFC-Que Choisir, des pesticides ont été retrouvés dans l'ensemble des échantillons.

“Alerter“, le mot est peut-être un peu fort. Une enquête parue le 24 septembre 2013 dans la revue UFC-Que choisir, intitulée “La peste soit des

pesticides“, révèle que plusieurs de ces substances ont été retrouvées dans l’ensemble des 92

vins testés pour l’étude. 92 vins “sélectionnés dans toutes les régions de France“, “blancs, rouges ou rosés“, “de 1,60 € à 15 €“ la bouteille, issus de l’agriculture biologique ou traditionnelle.Résultat : “100 % des vins contaminés“. “Sur les 165 molécules recherchées, 33 ont été détectées“, assure le magazine. Avant de préciser que “les teneurs sont infinitésimales et toutes largement inférieures aux seuils de toxicités, appelés LMR (limite maximale de résidus), établis par l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) applicable au raisin de cuve, c’est-à-dire avant fermentation alcoolique“. Le magazine explique en effet qu’il “n’existe pas en Europe de LMR officielle pour le vin“ et que l’on retrouve “toujours beaucoup moins de résidus dans le vin que dans le raisin“.Même dans les vins “bio“Selon les résultats de l’UFC-Que Choisir, “les vins issus de culture conventionnelles hébergent en moyenne quatre pesticides, des fongicides pour la plupart, et jusqu’à quatorze molécules différentes pour une même bouteille“. Les plus touchés sont les vins blancs, puis les vins rouges et enfin les vins rosés. Il n’y a “pas d’effet prix“, informent les auteurs, puisque “les vins les moins chers ne sont pas les plus contaminés“.Des pesticides ont également été retrouvés dans tous les échantillons de vins “

bio“. “La plupart d’entre eux ne comportent que des traces de pesticides, probablement d’origine environnementale“, tempère le magazine.“Aucune inquiétude en termes de toxicité“Les résultats de cette enquête ne sont en soi pas vraiment surprenants. La viticulture ne couvre que “3,7 % de la surface agricole utile en France“, mais reçoit “20 % du tonnage épandu“de pesticides. En effet, la vigne est la proie de nombreux ennemis et le fruit est extrêmement fragile. Le fait de retrouver ces produits dans le produit final n’inquiète pas les experts. Pascal Chatonnet, qui dirige le laboratoire qui a mené les tests pour l’UFC-Que choisir a précisé dans le journal sud-Ouest : “L’information principale est que les résidus trouvés dans les 92 vins analysés ne représentent pas de danger pour la santé du consommateur. Il s’agit de quantités infinitésimales. Aucune inquiétude en termes de toxicité.“Violaine Badie
Sources :
1- UFC Que-Choisir : “La peste soit des pesticides“ (

article en accès payant)
2- Sud-Ouest : “Vin et pesticides : “Pas de danger toxique“, dit un expert girondin“ (

article en ligne) Click Here: Putters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *