Ostéoporose : l'ostéodensitométrie remboursée dès le 1er juillet !

L’ostéoporose concernerait en France 20 à 30 % des femmes ménopausées (soit près de 3 millions de Françaises). Sur 100 femmes atteignant l’âge de la ménopause aujourd’hui, 31 présenteront une fracture vertébrale ou de l’avant-bras et 18 une fracture du col du fémur.
En France, la lutte contre ce problème de santé publique est retardée par l’absence de prise en charge de l’examen de dépistage et de diagnostic : l’ostéodensitométrie. Ce remboursement est finalement annoncé par le Ministre de la santé à nos confrères de Femme Actuelle : “Cet examen concerne 1 million de femmes (…) Il coûte entre 60 et 90 euros, voire plus. Je peux aujourd’hui vous annoncer qu’il sera désormais remboursé par la Sécurité sociale à 70 % à compter du 1er juillet“.
Après des années d’attente, on peut s’étonner que cette annonce n’ait pas au moins fait l’objet d’un communiqué du Ministère… Mais plusieurs points restent en suspens, notamment la limitation des bénéficiaires. Contrairement au dépistage du cancer du sein, il ne s’agira pas d’une campagne de masse mais d’un programme ciblé destiné à certaines femmes présentant des facteurs de risque de fractures spécifiques : ménopause, antécédents familiaux, traitements à base de corticoïdes, faible poids, carence en calcium… Les critères retenus devraient être précisés en mars ou avril prochain.
En plus d’éviter de nombreuses hospitalisations et décès, cette nouveauté devrait être à l’origine d’économies non négligeables. Elle devrait logiquement être suivie par le remboursement des traitements capables de contrer la déminéralisation osseuse avant la fracture. Aujourd’hui, ces médicaments ne sont pris en charge qu’après la première fracture… Source : Femme actuelle du 6 février 2006Click Here: cd universidad catolica

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *