Marc Lavoine : “L’alcool, c’est un vieux fantôme, je n’en veux pas chez moi”

Depuis le mois de septembre et jusqu’en décembre 2018, Marc Lavoine interprète sur scène les chansons de son dernier album, Je reviens à toi. Si les chansons ont été écrites bien avant sa rupture avec la décoratrice Sarah Lavoine, avec qui il a eu Yasmine en 1998, Roman en 2007 et Milo en 2010, leurs textes prennent forcément une saveur particulière sur scène. Dans le magazine Marie Claire, le chanteur et acteur de 56 ans évoque de nombreux sujets, comme son rapport distancié à l’alcool.

Click Here: Serge Gnabry Jersey Sale

Le magazine plante le décor de l’interview : un atelier d’artiste en face de Notre-Dame en pleine nuit. Marc Lavoine est un couche-tard, il aime les bars de nuit et pourtant ne boit que très peu : “L’alcool, c’est un vieux fantôme. Je n’en veux pas chez moi. Mon père était alcoolique, mon grand-père aussi…” Marc Lavoine ne s’interdit pourtant pas de boire avec modération : “J’aime l’ivresse, mais jusqu’à un certain point ; après on devient pas gentil avec sa femme. Même ma maman, elle était parfois avec un whisky, le soir, toute seule, à écouter Barbara, en regardant le vide.

J’aime l’ivresse, mais jusqu’à un certain point

Si son nouvel album ne raconte pas la fin de son couple, il est marqué par le deuil : “J’avais perdu des proches, la mère de mon premier enfant, ancienne Black Panther, deux amis“, raconte Marc Lavoine à propos du décès en décembre 2017 du mannequin américain Denise Pascale, mère de son fils aîné Simon (32 ans). Alors qu’il tourne à travers la France et la Belgique, il termine l’écriture d’un livre sur sa mère, Micheline, décédée en 2011. Le livre devrait s’intituler Quand arrivent les chevaux. “Écrire, c’est ma façon de respirer“, raconte-t-il. L’ouvrage fait suite à celui sur son père infidèle, L’homme qui ment (Fayard, sorti en 2015), qui a remporté un grand succès et devrait bientôt être adapté sur grand écran.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans Marie Claire, en kiosques le 7 novembre 2018.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *