Les Français favorables à la légalisation des mères porteuses

En France, la pratique des mères porteuses, légale dans de nombreux pays dont les États-Unis par exemple, reste illégale. Pourtant, interrogés sur le sujet, une large majorité des Français y paraissent favorables, selon une étude réalisée pour le Journal du Dimanche.  

En janvier dernier, une enquête Ipsos chiffrait à 61 % des personnes interrogées la proportion de Français favorables à cette pratique. L’idée fait son chemin et se popularise parmi nos concitoyens, puisque l’enquête du journal du Dimanche montre l’approbation de 65 % des personnes interrogées.
Mais il y a évidemment des opposants. Leurs motivations sont, selon l’enquête Ipsos, le fait que cela représente pour eux une “commercialisation du corps humain“ (52 %), loin devant “les conséquences psychologiques que cela impliquerait pour l’enfant“ (25 %) ou pour la mère porteuse (18 %).
Ces deux arguments sont d’ailleurs ceux avancés par le Conseil d’état et par l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) pour justifier leur opposition à la légalisation. Pour l’OPECST, c’est à cause des risques psychologiques pesant sur l’enfant à naître pour la mère porteuse. Pour le Conseil d’Etat, la pratique des mères porteuses “laisse place à l’idée que l’enfant à naître est, au moins pour partie, assimilable à un objet de transactions“.
Une prise de position qui promet une absence d’évolution lors de la prochaine révision législative de la loi bioéthique, prévue début 2010. Néanmoins le Conseil d’Etat, conscient du fait que de nombreux couples stériles vont à l’étranger pour réaliser cet acte, estime qu’il faut adapter la situation juridique des enfants nés à l’étranger par cette pratique, afin de rendre leur adoption plus facile. Source : le Journal du dimanche, Viepublique.fr, Ipsos, octobre 2009Click Here: camiseta river plate

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *