Les femmes sont de plus en plus belles

Nouvel écho de la guerre des sexes : les femmes s’embellissent de génération en génération, alors que les hommes conservent les mêmes caractéristiques que leurs ancêtres, les hommes des cavernes. Zoom sur cette étrange inégalité des sexes.Est-ce dû aux progrès dans l’univers des cosmétiques, ou bien encore à la chirurgie esthétique ? Pas vraiment. Si les femmes deviennent de plus en plus belles, cela serait dû à des raisons plus “naturelles“. En effet, des scientifiques de l’Université d’Helsinki ont prouvé que les jolies femmes avaient plus d’enfants que les moins jolies et qu’une plus forte proportion de leurs enfants était des filles. Une fois adultes, ces fillettes deviennent à leur tour des femmes charmantes et reproduisent le même schéma.

Dans son étude, Markus Jokela a ainsi démontré que les femmes les plus jolies avaient 16 % d’enfants en plus que leurs congénères moins gâtées par la nature. Pour obtenir ces résultats, le chercheur s’est basé sur une étude américaine qui a suivi pendant 40 ans 1 244 femmes et 997 hommes.La beauté étant une valeur subjective, l’étude déterminait le taux d’attractivité de ces personnes en les prenant en photo à différentes époques de leur vie (critère non dénué cependant de subjectivité…). L’étude prenait également en compte leur nombre d’enfants.Résultat : les hommes, dont le physique n’évolue pas autant, subissent moins de pression sociale. Les hommes les plus attractifs n’ont pas forcements plus d’enfants que les autres, contrairement aux femmes. Cela veut-il dire que les hommes sont tous égaux devant l’amour ? Non et la réponse est plus pragmatique que poétique… Comme le rappelle un psychologue de l’université de Central Lancashire : “Pour les femmes, l’apparence d’un homme est moins importante que sa capacité à prendre soin d’elle quand elle est enceinte et après l’accouchement. Historiquement, cela explique que les hommes riches tendent à avoir plus de femmes et plus d’enfants. La pression des hommes est au niveau de leur réussite professionnelle“. Amour, gloire et beauté…Au-delà du côté “décalé“ de ces résultats, on peut néanmoins sérieusement s’interroger sur leur validité… On peut ainsi noter que la beauté (critère très subjectif) dépend autant sinon plus de critères environnementaux (y compris le maquillage, la coiffure, voire l’utilisation de la chirurgie esthétique) que de critères génétiques. De plus, voir sur une échelle de temps aussi courte une évolution de l’espèce humaine apparaît scientifiquement discutable. Enfin, ne pas prendre en compte comme paramètres l’accès à la contraception ou les possibles cas d’infertilité et avoir comme préambule que “les femmes ont comme souhait principal d’avoir de nombreux enfants“ sont autant de réserves, qui limitent sérieusement l’intérêt scientifique de cette étude…Source : The Sunday Times – Juillet 2009© SCHALK VAN ZUYDAM/AP/SIPAClick Here: All Blacks Rugby Jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *