Gone Girl: Rosamund Pike vole la vedette à Ben Affleck***

Trois ans après Millenium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes, David Fincher revient avec une nouvelle adaptation de roman. Gone Girl, inspiré du livre du même nom (Les apparences en français), est un redoutable polar mâtiné d’une critique d’une certaine frange de la société américaine. Il révèle surtout le talent de Rosamund Pike qui éclipse quelque peu Ben Affleck.

Le jour de leur 5e anniversaire de mariage, Nick signale à la police la disparition de sa femme Amy. Au fil de l’enquête, les enquêteurs commencent à douter de la sincérité d’un homme qui multiplie les mensonges et les maladresses. La vérité dépassera le pire des scénarios qu’il avaient pu imaginer.

Spécialiste des films à suspense, David Fincher adapte avec une précision d’horloger le roman de Gillian Flynn (Les apparences en français). Une habitude pour un réalisateur qui s’est fait connaitre avec Seven mais qui a souvent porté à l’écran de nombreux livres (Zodiac, Benjamin Button, Millenium: les hommes qui n’aimaient pas les femmes). Gone Girl est un polar dense et brillant, avec de nombreux rebondissements. Il offre surtout à Rosamund Pike un rôle formidable, sulfureux et complexe, dont on devrait se souvenir longtemps et pour lequel elle mériterait un prix d’interprétation. Sa prestation efface presque celle d’un Ben Affleck qui pourtant ne démérite pas. Leurs faces à faces sont des plus savoureux.

Derrière le polar se cachent tout un tas d’autres thèmes, le couple, le mariage, la société bobo américaine… qui confèrent à Gone Girl une profondeur intéressante. Un très bon David Fincher.

De David Fincher. Avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris… 2h29

Click Here: cheap south sydney rabbitohs jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *