Des examens d'imagerie médicale reportés

Une panne aux Pays-Bas du principal réacteur de production européen de technétium retarde certains examens d’imagerie médicale en France. En effet, ce produit radiocatif est utilisé pour réaliser des scintigraphies, méthode d’exploration médicale où l’on injecte une substance radioactive qui vient se fixer dans l’organisme à examiner. Ces soucis d’approvisionnement en France ont obligé les centres hospitaliers français à réorganiser les rendez-vous prévus pour ces examens.

Le technétium, atome radioactif utilisé dans un grand nombre d’examens médicaux pour des pathologies osseuses, pulmonaires ou cardiaques, n’est fabriqué que dans quelques sites mondiaux. Le principal réacteur nucléaire qui alimente la France est celui des Pays-Bas. Celui-ci est tombé en panne. Conséquence&nbsp: le technétium va manquer aux hôpitaux français. Pas d’inquiétude cependant&nbsp: les scintigraphies ne sont pas des examens vitaux et, dans la plupart des cas, elles peuvent être remplacées par un scanner ou une imagerie par résonance magnétique (IRM).La reprise de la production européenne n’interviendra, au plus tôt, qu’à la fin du mois d’octobre. Face à cette situation, à la demande notamment de La Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot-Narquin, des démarches ont été entreprises afin que les différents producteurs mondiaux proposent de nouvelles solutions d’approvisionnement. Le Canada devrait pouvoir, sous réserve de la conclusion définitive d’un accord commercial, répondre, à partir de mi-septembre, à une partie du besoin européen. Sources : Communiqué du Ministère de la santé – août 2008Click Here: camiseta rosario central

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *