Cosmétiques : une liste d'ingrédients à privilégier selon 60 millions de consommateurs

La revue 60 Millions de consommateurs publie une "liste des ingrédients désirables" à privilégier dans les produits cosmétiques et analyse la composition de 170 produits d’hygiène et de beauté pour dénoncer ceux qui contiennent des "substances indésirables" nocives pour la peau ou l’environnement.

Dans la trentaine d'ingrédients désirables figurent des huiles végétales d'amande douce ou d'argan, des beurres végétaux de cacao ou karité, l'extrait de thé vert ou encore les coques de noix ou noyaux d'abricot.<br />
©Davizro/Itsock.com

Dans son numéro hors-série d’août-septembre qui parait jeudi, le magazine 6 millions de consommateurs dresse une liste d’une trentaine d’ingrédients désirables (d’origine naturelle ou non) présents dans la composition à privilégier lors de l’achat de cosmétiques.En tête des ingrédient stars, on retrouve sans surprise les huiles végétales d’amande douce ou d’argan, les beurres végétaux de cacao ou karité. Mais aussi des ingrédients actifs comme l’acide hyaluronique ou l’extrait de thé vert ou bien encore des actifs gommant comme les coques de noix ou noyaux d’abricot.Distinguer le vrai du fauxIl va donc falloir apprendre à lire les étiquettes ! Et pour s’y retrouver, 60 millions de consommateurs révèle une bonne astuce. “Lorsqu’un ingrédient d’origine végétale figure en anglais, cela indique qu’il a probablement subi une transformation notable”, avertit le magazine. “Les ingrédients ‘naturels’ (les moins transformés) sont inscrits en latin dans la composition”, précise la revue de défense des consommateurs, citant par exemple le Butyrospermum parkii butter, nom latin du beurre de karité.  Avant d’ajouter : “la composition se lit par ordre décroissant d’importance. Les cinq ou six premiers ingrédients déterminent le plus souvent de 80 à 90 % de la formule du produit”Afin d’aider le consommateur dans ses achats et de lui permettre “de distinguer les vrais des faux produits naturels”, 60 Millions de consommateurs détaille la composition de 170 gels douche, dentifrices, shampooings ou crèmes solaires, notamment des “substances indésirables” car contenant des éléments irritants ou polluants, voire des perturbateurs endocriniens.A bannir donc de votre shopping tous les cosmétiques contenant des tensioactifs sulfatés très détergents, les PEG (acronyme pourPolyEthylene Glycol) irritants et polluants, l’EDTA pas biodégradable ou encore le “quat” abréviation de Quaternary Ammonium Cation, un agent occlusif dont la fabrication est toxique pour l’environnement ainsi que l’oxybenzone appelé aussi le benzophenone-3.Enfin, si vous avez peur de passer trop de temps à lire les étiquettes, le magazine souligne que vous pouvez également fabriquer vous-même vos propres produits ! Avis aux amatrices.Clémence Floc’h (avec AFP/Relaxnews)Click Here: Putters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *