Beyoncé s’est choisi un rôle pour entrer dans la postérité

On ne l’avait plus vue au cinéma depuis 2009 et son interprétation passée inaperçue dans le thriller Obsessed, face à Idris Elba. Beyoncé n’a pourtant pas renoncé à ses rêves d’obtenir un jour un Oscar. Déjà propriétaire de pas moins de 20 Grammy awards, la chanteuse s’est trouvé un nouveau défi, histoire de passer à la postérité pour de bon. Gavée de cours de comédie, elle lorgne aujourd’hui sur le rôle principal d’Une étoile est née(A star is born). Ce célèbre film déjà tourné 3 fois (notamment avec Judy Garland, puis Barbra Streisand) serait réalisé par Bradley Cooper.

En 2007, dans le film Dreamgirls (une comédie musicale sur Diana Ross et les Supremes), c’est la nouvelle star Jennifer Hudson qui lui avait volé la vedette, raflant même une statuette dorée aux Oscars. Depuis, Beyoncé a travaillé dur, dans l’ombre, et prépare son grand retour dans les salles obscures. C’est ce qu’explique Us Weekly dans ses colonnes, rapportant que la diva a discrètement pris des cours de comédie entre New York et Los Angeles, pendant toute l’année.

Aujourd’hui, «Bey cherche un rôle dramatique iconique» et «voudrait faire un film qui soit socialement cohérent avec les droits des afro-américains» rapportent des sources proches. Elle aurait ainsi jeté son dévolu sur un tout nouveau remake du film Une étoile est née. Initialement tournée en 1937, cette comédie musicale avait rendu éternelles Judy Garland (en 1954) puis Barbra Streisand (1976). Un projet réalisé par Clint Eastwood et, déjà, avec Beyoncé a été étudié il y a quelques années pour être finalement abandonné.

Jouer dans Une étoile est née pourrait sérieusement crédibiliser sa carrière d’actrice en plus d’inscrire son nom en lettre d’or dans le cinéma (afro-) américain. Elle serait en effet la première femme noire à interpréter l’héroïne du film, Esther, star montante à Hollywood.

Pour l’épauler, celle qui a déjà incarné à l’écran Etta James pourra compter sur Bradley Cooper. Le héros d’American Sniper serait en effet pressenti pour lui donner la réplique en plus de son travail de réalisateur. Mais pour le moment, le film n’en est encore qu’au stade de projet, et ne serait pas tourné avant 12 à 14 mois, précise Perez Hilton. Et d’ajouter, citant quelqu’un du milieu: «Beyoncé est d’accord. [Cooper] est à la recherche du reste de la troupe, mais il va peut-être accepter d’autres rôles [en attendant]. Il fait tout ce qu’il peut. Il tient vraiment à disparaître dans son prochain rôle. C’est comme ça qu’il est le mieux – dans American Sniper, American Hustle, Happiness Therapy». C’est Beyoncé qui a de la chance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *