Bertrand Blier, fils de Bernard et de Gisèle Brunet : “Ma mère en a chié”

Le réalisateur Bertrand Blier (79 ans) est un homme bavard quand on lui demande de parler de cinéma. Que ce soit dans les pages du magazine Le Point ou L’Obs, le cinéaste revient avec plaisir sur le tournage de son nouveau film, Convoi exceptionnel, sa collaboration avec Christian Clavier et Gérard Depardieu – il est d’ailleurs intervenu dans l’enquête de BFM TV sur le monstre sacré du cinéma français – ou tout simplement sa riche carrière. Mais il est un sujet qu’il aborde plus rarement, c’est son enfance. Dans Première, il évoque son passé en laissant le sentiment qu’il a bien des choses à dire…

Alors qu’on l’interroge sur l’image de la femme dans son cinéma et dans Convoi exceptionnel plus précisément, Bertrand Blier réagit : “Le thème de la femme perdue est majeur dans mon écriture. C’est notamment lié à des événements de mon enfance qui m’ont traumatisé et dont je parlerai peut-être un jour.” Il poursuit : “Je n’ai pas eu une enfance très harmonieuse. J’ai eu la chance d’être le fils de Bernard Blier, un père extraordinaire, mais ma mère en a chié. Et moi, j’en ai chié pour elle. Je faisais tampon entre ces deux monstres. Ce n’est facile pour aucun enfant.

Click Here: Brazil football tracksuit

En avril 1938, Bernard Blier épouse Gisèle Brunet (qui est décédée en 1991). Le couple aura deux enfants, Bertrand, né un an après leurs noces, puis Brigitte, en 1945. Mais vingt ans plus tard, l’acteur tombe amoureux d’une autre lors du tournage du drame Le Septième juré, de Georges Lautner. Sur le site de Télé Star, on pouvait découvrir la naissance de leur relation et le divorce houleux qui en a découlé. Bernard Blier a été en effet séduit par la fille des propriétaires de l’hôtel où se déroule le long métrage, à Pontarlier. Ils se fréquentent en cachette car l’un est marié, l’autre a vingt ans de moins que son amoureux. L’idylle devient sérieuse et la star française veut divorcer, ce que Gisèle Brunet refuse : “Alors, en 1963, c’est Bernard qui abandonne le domicile conjugal pour s’installer avec Annette dans un duplex situé près du bois de Boulogne. En 1965, le divorce avec Gisèle est prononcé et, le 6 octobre, l’acteur peut enfin épouser sa jeune amoureuse à la mairie du XVIe. Ils s’aimeront encore presque 25 ans, jusqu’aux dernières heures de Bernard Blier.” Il meurt en 1989, succombant à un cancer de la prostate et des os.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le magazine Première du mois de mars 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *